Le voyage vers Kourou peut commencer…

Les ingénieurs et techniciens ont réalisé des progrès considérables dans les dernières vérifications. Trois grandes étapes ont récemment été franchies, ce qui a permis au télescope spatial le plus complexe et le plus puissant jamais construit au monde de se préparer pleinement à la première étape de son voyage, d’abord vers Kourou, en Guyane Française, avant son envol vers l’espace.

L’assemblage de la tour déployable est terminé : cette tour télescopique aide le JWST à maintenir ses températures de fonctionnement super fraîches nécessaires en séparant ses miroirs et ses instruments de la face exposée au soleil comparativement plus chaude et du bus spatial. Lorsqu’elle est entièrement déployée, la tour atteint trois mètres de longueur, ce qui donne également à l’écran solaire de l’observatoire juste assez d’espace pour déployer ses mécanismes complexes. Récemment, cette tour a été complètement déployée pour la toute dernière fois, en lui donnant la configuration qu’elle aura une fois dans l’espace. Les équipes responsables des tests ont ensuite descendu la tour et l’ont verrouillée pour la préparer au lancement. La prochaine fois que cette tour sera déployée, ce sera quand le JWST sera en orbite.


Après le retrait du « capuchon » du JWST, les ingénieurs ont pu plier les structures de soutien pour maintenir l’écran solaire de l’observatoire en sécurité pendant le transport et son déploiement dans l’espace (crédit Northrop Grumman)

Le cache de la lentille AOS (sous-système optique arrière) a été retiré! C’est ce qu’on appelle le couvercle du sous-système optique. Cet important équipement de protection a permis de garder les instruments de l’observatoire propres, exempts de contaminants et à l’abri de la lumière parasite pendant qu’ils étaient assemblés et entièrement préparés pour le vol. Maintenant que le lancement est si proche, le couvercle a été enlevé pour permettre aux ingénieurs de continuer à emballer le reste de l’observatoire dans sa formation de vol.

Le pare-soleil (rappelons-le, il a la taille d’un court de tennis) doit se replier parfaitement pour reposer sur ce qu’on appelle une structure de palette unifiée. Ces longues structures de support font partie du mécanisme de pliage complexe de l’observatoire qui lui permet de s’insérer à peine dans une fusée Ariane 5 pour le lancement. Maintenant que le capuchon de l’objectif du télescope a été retiré, les ingénieurs ont pu terminer le processus de pliage des palettes vers le haut dans leur configuration finale pour le lancement.


<!– /* Font Definitions */ @font-face {font-family: »Cambria Math »; panose-1:2 4 5 3 5 4 6 3 2 4; mso-font-charset:0; mso-generic-font-family:roman; mso-font-pitch:variable; mso-font-signature:-536869121 1107305727 33554432 0 415 0;} @font-face {font-family:Calibri; panose-1:2 15 5 2 2 2 4 3 2 4; mso-font-charset:0; mso-generic-font-family:swiss; mso-font-pitch:variable; mso-font-signature:-469750017 -1073732485 9 0 511 0;} /* Style Definitions */ p.MsoNormal, li.MsoNormal, div.MsoNormal {mso-style-unhide:no; mso-style-qformat:yes; mso-style-parent: » »; margin-top:0cm; margin-right:0cm; margin-bottom:8.0pt; margin-left:0cm; line-height:107%; mso-pagination:widow-orphan; font-size:12.0pt; font-family: »Times New Roman »,serif; mso-fareast-font-family:Calibri; mso-fareast-theme-font:minor-latin; mso-bidi-font-family: »Times New Roman »; mso-bidi-theme-font:major-bidi; mso-fareast-language:EN-US;} .MsoChpDefault {mso-style-type:export-only; mso-default-props:yes; font-size:12.0pt; mso-ansi-font-size:12.0pt; mso-bidi-font-size:12.0pt; mso-fareast-font-family:Calibri; mso-fareast-theme-font:minor-latin; mso-bidi-font-family: »Times New Roman »; mso-bidi-theme-font:major-bidi; mso-fareast-language:EN-US;} .MsoPapDefault {mso-style-type:export-only; margin-bottom:8.0pt; line-height:107%;} @page WordSection1 {size:612.0pt 792.0pt; margin:70.85pt 70.85pt 70.85pt 70.85pt; mso-header-margin:36.0pt; mso-footer-margin:36.0pt; mso-paper-source:0;} div.WordSection1 {page:WordSection1;} –>
Les équipes en charge des tests ont travaillé avec sur la tour déployable, qui aide à maintenir la température de fonctionnement du télescope sous zéro en séparant son optique froide de son bus spatial chaud. (crédit NASA/Chris Gunn)

Tout est prêt maintenant pour que l’ensemble de l’observatoire soit expédié à Kourou, en Guyane Française… En attente de son départ pour l’espace…