Nouvelle Date du lancement

Après avoir analysé les derniers tests concernant la dépressurisation de la coiffe au moment de la libération du satellite (voir Actualité du 02 Septembre 2020 « La Modification du Carénage d’Ariane 5 »), Arianespace, le fournisseur de services de lancement européen, a défini conjointement avec la NASA et l’ESA le 18 décembre 2021 comme date de lancement prévue pour le vol VA256. Ce troisième lancement d’Ariane 5 de l’année 2021 mettra sur orbite le télescope spatial James Webb (JWST) depuis le port spatial européen en Guyane française. Ce sera le troisième lancement d’Ariane 5 de l’année, après VA254, qui a été un succès le 30 juillet 2021, et VA255, prévu pour le 22 octobre 2021. Le télescope spatial hautement complexe repose actuellement dans sa configuration de rangement finale dans les installations de Northrop Grumman à Redondo Beach, en Californie.

« Webb est une mission exemplaire qui symbolise la persévérance ! Je suis extrêmement reconnaissant à notre équipe dévouée et nos partenariats mondiaux qui ont rendu cette entreprise incroyable possible. Ensemble, nous avons surmonté des obstacles techniques en cours de route ainsi que des défis pendant la pandémie de coronavirus. Je suis également reconnaissant du soutien indéfectible du Congrès. Maintenant que nous avons un observatoire et une fusée prêtes à être lancées, j’ai hâte au grand jour et à la science extraordinaire à venir. »

Gregory L. Robinson, directeur de programme du JWST au siège de la NASA à Washington.

« Nous sommes extrêmement honorés de mettre sur orbite le JWST avec Ariane, une « première » pour Arianespace et l’équipe spatiale européenne. Pendant 14 ans, nos équipes ont travaillé fort pour les débuts du Webb, qui sont maintenant prévus pour le 18 décembre 2021. Il est passionnant de savoir qu’une fois qu’Ariane 5 aura livré cette mission, nous en saurons bientôt plus sur les secrets les plus profonds de notre Univers, en particulier comment les premières galaxies, étoiles et planètes sont nées et ont évolué depuis. »

Stéphane Israël, PDG d’Arianespace

Beatriz Romero, responsable du projet JWST chez Arianespace, a ajouté :

« Aujourd’hui, nous entrons dans la phase finale de préparation de la campagne de lancement. Devant nous, nous verrons des jalons importants, comme l’accouplement du satellite avec le lanceur, qui nécessiteront le plus haut niveau de compétence, de dévouement et d’excellence. Toutes nos équipes en Europe continentale et en Guyane française se concentrent sur cette mission et sont en contact quotidien avec nos partenaires ESA et NASA, et nos équipes ».

La mission VA256 utilisera le lanceur lourd Ariane 5, un programme de l’ESA mené en coopération entre les institutions publiques et l’industrie. ArianeGroup est l’entrepreneur principal pour le développement et la production d’Ariane 5, ainsi que responsable des opérations de campagne jusqu’au décollage. Ariane 5 est commercialisée et exploitée par Arianespace depuis le Centre Spatial Guyanais de Kourou, avec la participation de l’agence spatiale française CNES, en tant que responsable de la conception et de la maintenance de la gamme de lancement et des installations de préparation des satellites.

Des étapes importantes du programme de lancement ont déjà été franchies ou sont à venir, tels que l’examen final de l’analyse de mission pour son lancement le 1er juillet 2021, l’expédition des éléments du lanceur Ariane 5 de l’Europe continentale à la Guyane française le 17 août, 2021, ou l’expédition prévue de Webb en Guyane, d’ici octobre 2021.

Arianespace utilise l’espace pour améliorer la vie sur Terre en fournissant des services de lancement pour tous les types de satellites sur toutes les orbites. Depuis 1980, le groupe a mis sur orbite plus de 900 satellites, utilisant sa famille de trois lanceurs, Ariane, Soyouz et Vega, depuis des sites de lancement en Guyane française et depuis les cosmodromes russes de Baïkonour et de Vostochny. Arianespace a son siège à Evry, près de Paris, et dispose d’une installation technique au Centre Spatial Guyanais en Guyane française, ainsi que de bureaux locaux à Washington, D.C., Tokyo et Singapour. Arianespace est une filiale d’ArianeGroup, qui détient 74% de son capital, le solde étant détenu par 15 autres actionnaires de l’industrie européenne des lanceurs.

(d’après le communiqué de presse 21-113 de la NASA, publié le 8 septembre 2021, et le communiqué de presse publié par Arianespace le même jour).