Températures maintenant disponibles

Le contrôle de la température est un aspect essentiel de la conception, de l’ingénierie et des opérations du JWST. Parmi les nombreux points de surveillance de la température sur l’observatoire, cette page affiche 2 températures « côté chaud » et 2 températures « côté froid » qui sont une bonne indication de l’état et des tendances de la température globale. Les températures affichées sur le côté chaud de l’observatoire sont situées sur la structure de l’écran solaire et le bus de l’engin spatial. . Les températures affichées du côté froid de l’observatoire sont situées sur le radiateur du module miroir primaire et instrument (ISIM).

Pour en en savoir plus sur l’observatoire et ses sous-systèmes qui sont étiquetés avec les lettres suivantes sur la figure ci-dessous consultez cette page (remarque : ces étiquettes s’afficheront si vous passez la souris sur l’affichage sur le site géré par la Nasa et donc en langue anglaise).

a) Température moyenne de l’onduleur de protection solaire (côté chaud : structure de l’écran solaire)
b) Température moyenne du panneau d’équipement de l’engin spatial (côté chaud : bus de l’engin spatial)
c) Température moyenne du miroir primaire (côté froid : miroirs)
d) Température du radiateur de l’instrument (côté froid : ISIM, pour « Integrated Science Instrument Module » qui est la « boîte » dans laquelle sont intégrés les 4 instruments de la mission: NIRCAM, NIRISS, NIRSPEC et MIRI).

Beaucoup d’autres capteurs de température sur l’ensemble du JWST sont surveillés par les ingénieurs qui surveillent tous les processus de déploiement, de mise en service et d’exploitation. Les points de données présentés ici donnent une bonne indication générale des tendances de température de chaque côté de l’écran solaire pendant le déploiement et la mise en service. Ils illustrent le grand contraste entre les côtés chauds et froids du vaisseau spatial et l’incroyable ingénierie et l’efficacité de l’écran solaire. Ces observations de température sont rapportées quotidiennement à partir des données réelles de télémesure. Les valeurs de température continueront d’être signalées dans les mois qui suivront le déploiement, à mesure que l’observatoire se refroidira pour atteindre les valeurs opérationnelles.