Le Déploiement du bouclier thermique démarre

Le DTA a été déployé le 29 décembre: DTA (« Deployable Tower Assembly« ) désigne la tour déployable de l’observatoire, qui doit être surmontée pour atteindre la distance critique entre les deux moitiés du véhicule spatial et de l’observatoire à proprement dit.

Le déploiement a pris plus de six heures et demie, car les ingénieurs ont activé les dispositifs de déverrouillage et configuré les dispositifs de chauffage, les logiciels et l’électronique, avant de demander à la DTA elle-même de se déployer. Le mouvement du DTA, qui ressemble à un grand tuyau noir, est entraîné par un moteur contrôlé depuis le MOC (Mission Operations Center) à l’Institut Scientifique du Télescope Spatial à Baltimore, et au Centre Goddard de la NASA à Greenbelt dans le Maryland. Ces différentes équipes, en communication continue ont commencé le déploiement de la tour vers 15 h 45 (heure de Paris), qui s’est terminé vers 22 h 24.

Le DTA s’étend sur 1,22 mètres, mettant l’espace entre la section supérieure de l’observatoire, qui abrite les miroirs et les instruments scientifiques, et le bus de vaisseau spatial, qui détient l’électronique et les systèmes de propulsion. Cela crée une distance suffisante pour permettre aux miroirs et instruments d’atteindre les températures qu’ils requièrent . Cet espace permettra également aux membranes de l’écran solaire de se déployer complètement.

Ces opérations font partie du développement du bouclier thermique. L’élévation de la tour assure la séparation nécessaire entre le bus du véhicule spatial et le télescope afin de permettre une meilleure isolation thermique et de laisser de la place pour le déploiement des membranes de l’écran solaire. Avant cela, plusieurs dispositifs ont été activés, et divers appareils de chauffage, logiciels et appareils électroniques ont été configurés pour prendre en charge les déploiements (voir l’actu sur les températures).
Le volet arrière est utilisé pour compenser une partie de la pression solaire qui s’exerce sur l’écran solaire. L’utilisation du volet dynamique aide à réduire la consommation de carburant pendant la mission. Après avoir relâché les dispositifs de retenue, un ressort entraîne la rotation du volet arrière à sa position finale. Avant le déploiement du DTA la vitesse du JWST était de 3237 km/h; elle est maintenant de 2875 km/h. Le déploiement de l’écran, et plus tard des miroirs va freiner la course.

Avec le DTA maintenant pleinement étendu, les prochaines étapes consisteront à libérer le couvercle de l’écran solaire et le volet arrière, qui aidera à compenser une partie de la pression solaire qui empiète sur le grand écran solaire. Le déploiement se fera en deux étapes: le jeudi 30 décembre c’était le DTA, après quoi commencera à se déployer le bouclier thermique aux premières heures (françaises) du vendredi 31 décembre: un processus de plusieurs jours (plus de quatre!) qui se poursuivra avec le largage du rabat arrière et des couvercles de l’écran solaire.

Chaque couche de l’écran en Kapton est de la même taille et de la même forme, et a des motifs spéciaux, façonnés en maillage (ripstop) pour accroître la durabilité des membranes qui sont aussi minces qu’un cheveu humain.
 
(Crédit Northrop Grumman)