Enfin à Kourou!

C’est maintenant officiel ! Le JWST est arrivé en Guyane…

Peu de missions en sciences spatiales ont été aussi attendues que le JWST. C’est le futur grand observatoire des sciences de l’espace après Hubble, Chandra, Herschel et Spitzer. Conçu au moment même où s’envolait le Télescope Spatial Hubble il devrait résoudre des questions sans réponse sur l’Univers et de voir plus loin dans nos origines : de la formation des étoiles et des planètes à la naissance des premières galaxies…

Bien que le télescope ne pèse que six tonnes, il mesure plus de 10,5 m de haut et près de 4,5 m de large lorsqu’il est replié. Il a été expédié en position pliée dans un conteneur de 30 m de long qui, avec un équipement auxiliaire, pèse plus de 70 tonnes. C’est une mission si exceptionnelle qu’un véhicule articulé lourd a été amené à bord du MN Colibri (voir la page dédiée à ce transporteur ici) pour le transporter soigneusement vers le port spatial.

Arrivée JWST (CU1) au Port de Pariacabo, le 12/10/2021.

Zone de lancement d’Ariane 5 (plus tard Ariane 6) mais déjà de VEGA, au centre spatial Européen de Kourou

Les installations de préparation et d’intégration sont prêtes depuis longtemps pour l’arrivée de l’observatoire. 

 

Comme protection supplémentaire contre la contamination, les salles « blanches » (pour dire propres, c’est-à-dire en dehors de toutes contaminations) ont été équipées de murs supplémentaires de filtres à air et un rideau dédié protégera l’ensemble du JWST (télescope, avionique et écran thermique) après son montage sur la fusée.

 

Cette campagne de lancement implique plus de 100 spécialistes. 

Deux équipes travailleront séparément pour préparer le télescope et le lanceur jusqu’à fusionner pour installer le télescope dans sa fusée pour un décollage que nous pouvons espérer mémorable. 

 

Lorsque le JWST arrivera à l’aire de lancement, il sera déballé dans une enceinte spéciale propre à Ariane 5, où il sera examiné pour s’assurer qu’il n’a pas été endommagé par son voyage et qu’il est en bon état de fonctionnement. Parallèlement aux préparatifs spécifiques du JWST, des pièces d’Ariane 5 venues d’Europe au début du mois de septembre 2021, spécialement manufacturées pour modifier les conditions de dépressurisation lors de l’ouverture de la coiffe, seront intégrées dans le lanceur.

Ariane-espace peut se prévaloir d’un excellent bilan qui s’étend sur plus de 100 lancements et trois décennies d’activité. Le grand carénage d’Ariane 5 ECA, d’un diamètre de 5,4 m et d’une hauteur de 17 m, offre suffisamment d’espace pour les composants pliés du JWST, son écran solaire et ses miroirs.

Tout est donc en place maintenant, à nous (en Particulier les membres de l’équipe du centre d’Expertise Français) non seulement de croiser les doigts, mais surtout de nous préparer a effectuer au Mieux la recette en vol, avant les premières observations scientifiques!

Le Télescope Harmonique

Le James Webb Space Telescope (JWST, ou simplement Webb), dont le lancement est prévu le 18 décembre 2021, est une mission emblématique mondiale offrant des perspectives scientifiques exceptionnelles. Il va révolutionner notre compréhension des mystères de l’Univers depuis les premières lumières de l’univers, l’assemblage des galaxies, jusqu’à la naissance des (proto) systèmes stellaires, et les exoplanètes.

Le département du LESIA de l’Observatoire de Paris, l’Institut d’Astrophysique Spatiale (IAS) de l’Université Paris Saclay, le Laboratoire d’Astrophysique de Marseille (Pytheas) ont œuvré sous la maîtrise d’œuvre du Département d’Astrophysique du CEA – Saclay, sous l’égide du CNES, à la conception et la réalisation du composant de l’instrument MIRI (Mid-InfraRed Instrument) un des 4 instruments du JWST, qui concerne l’imageur, les coronographes et la spectroscopie de basse résolution pour des observations qui seront effectuées dans le domaine de l’infrarouge thermique ( de 5 à 28 micron de longueur d’onde). 

C’est le seul instrument à bord du JWST qui observera dans cette fenêtre spectrale. Il va notamment permettre l’étude des exoplanètes dans une gamme spectrale très peu explorée jusqu’à présent, ce qui devrait mettre en évidence l’existence de diverses molécules qui seraient impossible de détecter à de plus courtes longueurs d’onde.

 

 

La participation française est excellemment positionnée, et il nous revient de collectivement la valoriser au maximum.

Le Telescope Harmonique est un projet de médiation scientifique qui a germé dès 2019 au CEA pour résonner avec le lancement du télescope Webb prévu fin 2021.

Pour partager la démarche scientifique et technique mise en œuvre dans la quête des exoplanètes une équipe formée de scientifiques et de communicants a développé ce projet de médiation sous forme d’une expérience ludique, artistique et interactive. Nous avons fait appel au Studio Cubozoa réunissant toutes les compétences requises pour répondre au cahier des charges. Cette nouvelle offre de jeu collectif, entre escape game et expériences musicales immersives, permettra aux participants de résoudre collectivement (par groupe de 9 pendant 40 min), à partir de données scientifiques réelles, l’identification d’une exoplanète par le biais d’une analogie musicale pour toucher le plus grand nombre.

 

Début 2020, le projet entre en phase de conception.

L’ESA, la NASA et Arianespace ont défini le samedi 18 décembre 2021 comme date prévue de lancement d’Ariane 5. Ce grand jour va couronner les efforts des milliers de personnes travaillant sur le projet depuis de nombreuses années.  Avoir un évènement à la cité des sciences, ou un autre lieu rassemblant du grand public, pour relayer cette aventure scientifique serait l’idéal. 

Nous sommes motivés pour que le jeu du Télescope Harmonique soit accessible pendant cette période autour du lancement.  

Le jeu du Télescope Harmonique est une opportunité. Pendant le mois de voyage du satellite vers son orbite, des événements exceptionnels se dérouleront car ça sera la première fois qu’un satellite va se déployer dans l’espace. Il y a de quoi maintenir en haleine le grand public. La NASA, l’ESA, les organismes français impliqués relaieront vers un large public ces moments forts.

Notre dispositif en lien avec le Webb est un bel outil de médiation pour créer un lien entre le grand public et cette aventure scientifique unique.

Présentation finale

En mars 2021 

Le dispositif « Télescope Harmonique » est parti dans sa phase de réalisation avec pour objectif d’être présenté dans sa version finale au public de la Cité des sciences et de l’industrie, à l’occasion notamment de la Fête de la science 2021.


Pendant la fête de la science, les 1, 2 et 3 octobre

A la cité des sciences, nous avons organisé 17 séances pour 75 élèves le vendredi et 120 personnes du grand public pendant le week-end du 2 et 3 octobre.

Photo prise pendant la fête de la science à la Cité des sciences et de l‘industrie en octobre 2021.

crédit ©E. Laurent/EPPDCSI

Rendez-vous, donc, pour des prochaines dates pour jouer au télescope harmonique!

The LABCOM INCLASS

Le LabCom Innovative Common Laboratory For Space Spectroscopy (INCLASS) mis en place entre l’Institut d’Astrophysique Spatiale (IAS) et la PME ACRI-ST a pour but le  développement de nouvelles méthodologies pour la fusion des données d’imagerie et de spectroscopie.

Ces méthodologies seront appliquées aux données de l’imageur et du spectrometre MRS de l’instrument MIRI du JWST, et des missions Sentinel 2 et 3 du programme européen Copernicus. Le LabCom a été créé le 1er mai 2021, et est financé par l’Agence nationale de la Recherche (ANR) pour une durée de quatre années.   Il apportera au centre d’expertise MICE des compétences complémentaires sur le spectromètre MRS, ainsi que sur la fusion des données imageur-MRS. 

 

The Innovative Common Laboratory For Space Spectroscopy (INCLASS) set up between the Institut d’Astrophysique Spatiale (IAS) and the SME ACRI-ST aims to develop new methodologies for spectral-imaging data fusion.

  These methodologies will be applied to data taken by the imager and the spectrometer MRS of the JWST/MIRI instrument, and to data taken by the Sentinel 2 and 3 missions of the European Copernicus programme. 

 

The LabCom was created on 1 May 2021, and is funded by the French National Research Agency (ANR) for a period of four years. It will provide the MICE centre of expertise with complementary expertise on the MRS spectrometer, as well as on MRS-imager data fusion.

 

Fore more information see here if you have any questions.

Programs & Projects Accomplishments

The following tables contain a record of program and project accomplishments since 2015 (source from NASA)

Meetings and Conferences

All meetings and conferences inspired by or relevant to JWST and MIRI

Tools

Documents

Detectors

Pipeline

Data rate

Simulator

High level Data analysis tools

image
JWST